samedi 31 décembre 2016

RécréaNature vous souhaite Une Excellente Nouvelle Année

Le soleil n'a pas demandé son reste en cette fin 2016...

J'espère que cette année 2017 sera à la hauteur de toutes vos espérances !!!

Ciel d'Anjou fin décembre - La Mayenne à Cantenay-Epinard

Tous mes vœux de santé, bonheur et prospérité avec un peu d'avance... et...

@l'année prochaine pour de nouvelles recettes, astuces et balades nature !


jeudi 22 décembre 2016

Truffes au Chocolat, Coco, Amande Amère - #Noël #Vegan- Recette Facile

Une recette facile de truffes 100% végétales, fondantes et parfumées... Cette idée créative sur le thème Noël Vegan, je ne la qualifierai pas de recette minceur, bien qu'elle soit sans doute un peu moins culpabilisante que sa version classique. En revanche elle se conserve mieux (pas de jaune d’œuf cru). Pourquoi ne pas la faire avec les enfants pour les occuper pendant les vacances (attention, ça tâche le chocolat) 🍫 😋


Truffes au Chocolat, Coco, Amande Amère - Noël Vegan

Voici la recette :

Faire fondre au bain marie ou au micro-ondes le chocolat, la crème de soja et l'huile de coco, en remuant régulièrement. Quand tout est bien fondu, ajouter hors du feu l'huile essentielle d'amande amère, mélanger à nouveau. Laisser refroidir puis mettre au réfrigérateur 1 à 2 heures minimum.


Truffes au Chocolat, Coco, Amande Amère - Noël Vegan

Dans une poêle, torréfier légèrement et réduire en éclats les amandes effilées. Quand la pâte à truffes est bien durcie, la sortir et prélever avec une cuillère à café de quoi former les truffes. Façonner les truffes une à une, puis les rouler dans les amandes effilées en appuyant légèrement.  

Si vous préférez une version plus classique, vous pouvez aussi enrober ces truffes de cacao, ou personnaliser l’enrobage à votre idée. Quand au parfum, même chose, laissez libre cours à votre fantaisie. Pour notre part, nous sommes fans de cette huile essentielle d'amande amère, au parfum puissant et fin, déjà testée par exemple dans mes crèmes au chocolat au tofu soyeux.

Remettre au frais avant de consommer pour obtenir une texture idéale. Ces truffes se gardent une semaine sans problème au réfrigérateur... s'il en reste...! 😋


!!! Je vous souhaite à tous de Joyeuses Fêtes de Fin d'Année !!!



vendredi 2 décembre 2016

Réponse à la Devinette du Vendredi #13 : Une Fleur de Chayotte, Chouchou ou Christophine... du Jardin !

Ah oui, c'est vrai qu'elle n'était pas très facile à trouver, la réponse de la Devinette du Vendredi #13 ! Des Chayottes, qui l'eût cru ;-) Mais 3 courageux, Wajomour, Not Parisienne et Fr@nck, tous convaincus de l'attrait des fruits et légumes du jardin s'y sont essayés... merci pour votre participation ! Alors non, pas de concombre , cette fois, pas non plus de physalis ou de tomates... Mais bel et bien dans mon jardin une cucurbitacée exotique, (Sechium edule) originaire du Mexique, qui donne aussi chez nous des fruits que l'on utilise en légumes (là, vous me suivez ?) ou en dessert... je vois de nouvelles recettes originales en perspective :)


Une fleur de Christophine à peine plus grande qu'une fourmi

C'est vrai que ne n'aurai pas cru que les chayottes puissent pousser en Anjou... Une plante envahissante et vivace à La Réunion, où on mange ses fruits, ses jeunes pousses (dites "brèdes chouchous") et ses feuilles. Il paraît que même ses racines, riches en amidon sont comestibles ! Mais ça, c'était avant... avant que je lise les articles la concernant sur Passion Potager...


Petite Christophine deviendra grande

C'est là qu'une irrépressible envie de les cultiver m'a prise, et cela n'a pas été chose facile. le plus difficile a été de trouver à la bonne période (janvier-février) quelques fruits d'assez bonne qualité et pas trop traités pour pouvoir germer. Après avoir écumé magasins bio, le bon coin et les supermarchés, j'ai finalement trouvé ce que je cherchais ! Une seule a bien voulu germer.. et le rendement de la plantation n'est pas mal: plus de 4 kg de récolte !


En septembre, la Chayotte grandit et perdu son fin duvet

Il faut dire que la germination semble relativement aisée (enfin, si on prend des fruits du jardin et non traités) mais doit être débutée très tôt (début d'année). La Chayotte est très gélive, et capricieuse si on la plante dans le mauvais sens (lire pour cela les expériences de Brigitte, sur Passion Potager toujours.


Dans le Nord de la France, les chouchous mûrissent entre octobre et début novembre

Et puis la Chayotte aime le soleil, elle est tardive, fleurit en juillet août, et se récolte fin octobre... de quoi se faire quelques frayeurs quand aux premières gelées (surtout que pour être sûre qu'elle soient mûres, j'ai récoltées les miennes début mi-novembre).


Des chayottes jumelles, ça existe ?

On la cultive donc d'abord en pot, dans la maison. Puis on la plante après les premières gelées (au moi de mai comme les cucurbitacées) pour qu'elle n'ai pas froid. Elle doit se trouver près d'un endroit sur lequel s’accrocher (ici, un grillage) car elle va faire des lianes de 5 à 10 mètres de long... et les fruits sont dans mon expérience angevine, plutôt aux extrémités.

Eh bien, oui ! Elles ont grandi, mes chayottes jumelles...

Finalement la plante est généreuse : 11 chayottes de près de 4 kg chacune, sans autre soin particulier qu'un tout petit peu d'arrosage après la plantation !

Une belle récolte de Chayottes vertes et lisse : plus de 4 kg quand même

Bref, je me suis prise au jeu de sa culture, je retenterai en 2017, c'est sûr ! Cela promet de belles recettes, alors maintenant place à la créativité ;-)

Et voici mes petits Chouchous !

Bon week-end à tous, et @bientôt pour une prochaine Devinette du Vendredi !