vendredi 31 juillet 2015

Réponse à la Devinette de Vendredi Dernier : une Curiosité de la Nature, la Galle de L'Eglantier

La Devinette du Vendredi #3 de la semaine dernière vous a inspiré...Séverine du blog Herbio'tiful a -comme souvent- été la plus rapide à trouver la réponse presque complète, et Fr@nck a fait les recherches donnant les détails précis...


Diplopepis rosae (galle de l'églantier) fin juillet 2015 en Anjou

Il s'agissait bien d'une galle, galle de l'églantier pour être précis. L'églantier est une sorte de rosier sauvage, qu'on trouve partout dans mon environnement campagnard du Maine et Loire et qui est presque toujours porteur de cette galle, dont l'agent cecidogène (oui c'est comme cela qu'on dit ;) est Diplopepis rosae.


La galle d'églantier, cette curieuse boule chevelue


On l'appelle aussi Cynips du rosier, bien qu'elle se forme plus rarement sur certains rosiers cultivés. Ce qui en fait une curiosité, c'est son aspect "poilu", elle est donc parfois surnommée "Barbe de Saint-Pierre" mais aussi Bédégar.


Coupe transversale d'une galle d’églantier, montrant les cavités des larves

Cette galle chevelue protège les larves un parasite peu dangereux pour la plante, un insecte hyménoptère, qui spolie celle-ci de matières nutritives contenue dans la galle. C'est en fait une très petite guêpe qui a la particularité de se reproduire par parthénogenèse. A la coupe, on peut observer les cavités qui protègent ces larves qu'on devine sur les photos suivantes, une par cavité, blanches et de petite taille.

Larves de l'insecte parasite, Cynips du rosier

Gros plan sur une larve de Diplopepis rosae dans sa loge


Ces galles se forment généralement sur les tiges au printemps ou au début de l'été, elles sont alors de couleur verte, comme sur la photo de la Devinette de Vendredi dernier, prise en juin dernier. A l'automne, elles rougissent, se dessèchent et persistent parfois pendant l'hiver.

Il semble que ces galles aient autrefois été utilisées, un peu comme les fruits de l'églantier : contre les maux de gorge et troubles digestifs ou encore les affections urinaires. On leur attribuait aussi parfois une action anxiolytique, et il semblerait qu'elles furent même également utilisées comme substitut de tabac à pipe.  


Galle dans un chêne, juillet en Anjou


Il existe bien d'autres galles ou cécidies... Un exemple tout juste photographié sur un chêne... Il s'agit encore d'un insecte parasite, dont les larves se nourrissent à l'intérieur des galles des matières nutritives apportés par l'arbre.


Cette galle du chêne contient elle aussi les larves d' une petite guêpe parasite

Ne pas confondre les galles des végétaux avec les gales cutanées (un seul "l") qui touchent les mammifères, et sont dues à des acariens... mais là c'est une autre histoire.

C'est l'été, alors je vous souhaite à tous de belles promenades dans la Nature :) A bientôt pour une prochaine devinette !



mardi 28 juillet 2015

Balade d'Eté près d'Angers #2 : les Bords de Loire à La Pointe - Bouchemaine

Herbe aux coliques en bords de Loire




Second volet de ma série Balade d'Eté près d'Angers, pour profiter de la Nature quand on a le temps, et du soleil...quand il est là !
Entre La Pointe et Savennières, près de la zone de confluence dont je vous parlais déjà sur le blog en avril, les vélos, les kayakistes et les baigneurs improvisés s'en donnent à cœur joie...

Je vous laisse découvrir en images, la beauté des paysages et de la flore locale...

                                                Bonne balade !








La végétation sur les berges sous l'eau en hiver

Bignone, ou Trompette de Virginie, grimpant sur un mur de pierres sèches

Le ciel changeant au fil de notre avancée le long de la Loire

Barques de pêches à fond plat sur la Loire

Liseron et Herbe aux coliques ou Salicaire commune, près de l'eau

Un coin de ciel bleu apparaît...


Ludwigia grandiflora, plante aquatique sud-américaine invasive en France

Un rayon de soleil, une plage de sable, tentant non ?


...ça donne une baignade improvisée !

Et vous quelles sont vos balades d'été préférées ?


dimanche 26 juillet 2015

Recette Glacée Facile en Sorbetière : Sorbet Abricot et Lavande

Seconde recette à l'abricot de juillet... Je vous avais prévenu que c'était mon chouchou du mois ;-). L'idée est adaptée d'une recette de ce livre aux éditions Terre Vivante qui est venu enrichir ma collection cette année au moment des grosses chaleurs...


Sorbet maison à l'abricot et à la lavande


Je vous remets cette recette ici :

  • 600 g d'abricots
  • 190 g de sucre
  • 20 cl d'eau
  • 2 à 3 brins de lavande du jardin ou non traitée

Préparer un sirop avec le sucre et l'eau, en les portant à ébullition et en y faisant infuser les brins de lavande. 

Ajouter les abricots dénoyautés pour les pocher quelques minutes dans le sirop, cela renforcera leur goût.

Retirer les brins de lavande, puis mixer la préparation et la passer à travers un chinois ou une passoire fine.

Après complet refroidissement au réfrigérateur, mettre dans la sorbetière (temps à adapter selon sa puissance).

Reviendra ou reviendra pas la canicule ? En tous cas profitez bien de ce goût frais et légèrement acidulé parfait en cas de grosses chaleurs... ou pas !



vendredi 24 juillet 2015

La Devinette du Vendredi #3

Qu'est-ce que c'est ?


La Devinette du Vendredi #3 RécréaNature


Un pompon accroché là par hasard ?
Un oursin arbustif ?
Un animal poilu ?
Ou rien de tout cela... 

Je vous laisse deviner...

Si personne n'a trouvé d'ici là, les explications et la réponse sur le blog la la semaine prochaine, ou dimanche pour les plus impatients sur la page Facebook et le compte Twitter de RécréaNature
Bon week-end à tous !


mardi 21 juillet 2015

Balade d'Eté près d'Angers #1 : Jardins d'Expression au Parc du Domaine de Pignerolles

Cet été et jusqu'au 27 septembre, le potager du Domaine de Pignerolles à Saint-Barthelemy d'Anjou accueille les Jardins d'Expression : 45 créations horticoles pour un concours auquel ont participé des associations, des établissements scolaires ou des étudiants de la filière en laissant libre cours à leur créativité autour de la lumière au jardin... Je vous laisse découvrir en image quelques tableaux qui ont coloré notre après-midi...


J'aime la couleur pourpre peu commune de ce magnifique Gazania...



Une vue souvent choisie pour illustrer les Jardins d'Expression...

Éblouissant Dahlia blanc
Le 1er prix : Le Soleil a RV avec la Lune

Un imposant Soleil...

...et la Lumière fût !


Et vous, avez-vous prévu de visiter de beaux jardins cet été ?



samedi 18 juillet 2015

C'est de Saison ! Mes Conseils pour une Confiture d'Abricot Réussie et Facile

L'abricot est un peu mon chouchou cuisine du mois de juillet ! Avec pour commencer une goûteuse confiture préparée selon ma recette habituelle... en fait pas tout à fait... En effet j'ai gardé le sucre à confiture, additionné de pectine comme j'utilise d'habitude (voir mes confitures d'agrumes, de fraises et kiwis ou de prunes) mais j'ai encore augmenté la proportion de fruits : 2 kg environ pour 1,5 kg de sucre à confiture. Cela permet d'avoir une confiture encore plus proche du fruit et bien assez sucrée à mon goût (et meilleure pour la santé évidement). Et il est vrai qu'avec la pectine, la confiture prend bien en un temps record (5 minutes), presque trop même parfois... Ici, avec ces proportions et des abricots coupés en petits morceaux, la texture et le goût sont parfaits.


Une confiture maison au goût d'été : la confiture d'abricot


Mais attention, de la qualité des abricots dépend celle de la confiture ! Ici nous avons eu la chance de tomber sur une caisse d'abricot à confiture juteux, bien mûrs et goûtus, ce qui est assez peu fréquent dans le nord de la France pour être signalé...

Voici la recette :
  • 2 kg d'abricots bien mûrs, dénoyautés et coupés en petits morceaux
  • 1.5 kg de sucre à confiture (sucre additionné de pectine, c'est sain et naturel)
Et c'est tout !

Mettre les abricots et le sucre dans une casserole, laisser "mariner" à température ambiante pendant la nuit.

Les abricots et le sucre après "marinade" et avant cuisson


Le lendemain porter à ébullition, cuire 5 minutes à feu vif en écumant si nécessaire.

Mettre en pots que vous retournerez immédiatement pour désinfecter le couvercle. Vous pourrez les remettre à l'endroit au bout de 10 minutes, ce sera plus simple pour s'en servir ;-)

Si la confiture n'est pas mangée entièrement dans la semaine - attention ça pourrait arriver ;-) - la conserver au réfrigérateur. En effet en cuisant peu et en gardant une proportion de sucre peu élevée, elle se conservera moins bien...mais ça vaut le coup !


Une texture idéale avec les abricots coupés en morceaux et le gelsuc


Et vous, quelle est votre recette de confiture préférée ?



mardi 14 juillet 2015

Rencontre d'Eté au Jardin en Juillet #2

Après avoir observé la mue d'une leptophye ponctuée, ayant inspiré la dernière devinette du jour, voici une seconde rencontre rare au jardin en ce mois de juillet... attention espèce protégée ! Un des plus grands insectes de France métropolitaine, pouvant mesurer jusqu'à 8 cm pour le mâle adulte, 10 cm pour la larve...Vous avez trouvé ? Un indice de plus : on l'appelle aussi cerf-volant...


Lucane Cerf-Volant, mâle sur un tronc de figuier
Lucanus cervus, espèce protégée























Nous avons observé ce mâle lucane sur un tronc de figuier par une chaude soirée de juillet. Le lucane est une espèce protégée et un insecte utile au jardin. En effet le lucane est un insecte saproxylique, qui se nourrit de bois mort et participe donc à la décomposition du compost (c'est là d'ailleurs que nous trouvons en régulièrement les larves, gros vers blancs à ne pas détruire surtout ! Ne pas les confondre avec les larves de hannetons qui elles sont nuisibles pour les cultures dont elles mangent les racines.


Edmund Reitter - Fauna Germanica: Die Käfer des deutschen Reiches (vol. II, pl. 68).

Le mâle possède des mandibules impressionnantes, pouvant faire penser à des cornes de cerf, d'où son nom. La larve blanche à corps translucide et à tête orangée se développe dans les  souches d'arbres en décomposition. Elle se nourrit uniquement de bois mort, pendant plusieurs années (jusqu'à 6 ans ! ) avant de se transformer en nymphe puis en scarabée à l'automne qui ne devient adulte qu'au printemps suivant. Le lucane vivra alors environ un mois quasiment sur ses réserves jusqu'à l'accouplement et la mort. C'est aussi pour cela qu'on ne l'observe qu'en fin de printemps ou début d'été.

Le lucane, un témoin de la biodiversité à observer et protéger ! En avez-vous déjà rencontré ?



dimanche 12 juillet 2015

Salade Composée aux Couleurs du Soleil # Recette Facile

Les premières tomates cerise du jardin (jaunes, s'il vous plaît !) et les courgettes de la même provenance à leur apogée au mois de juillet m'ont donné envie de préparer une salade jaune et verte légère et parfaite pour un dimanche soir.


Salade d'été aux couleurs du soleil : courgettes et tomates jaunes, betterave, feta et avocat


C'est aussi l'occasion de participer au défi culinaire #4 proposé par Virginie sur son blog.  

Voici la recette pour 4 personnes :
  • 1 petite courgette jaune coupée en petits bâtons
  • 1 betterave crue râpée
  • 100 g de feta coupée en petits dés
  • les tiges d'une botte de petits oignons blancs émincés
  • 2 avocats coupés en lamelles
  • tomates cerises jaunes à volonté
  • mélange de salades selon votre faim (mâche, laitue, batavia...)
  • basilic et vinaigrette, pour assaisonner
 

Mise en valeur des légumes du jardin, tomates cerise et courgette  jaunes

Disposer joliment tous les ingrédients dans les assiettes en commençant par la salade, ajouter basilic et vinaigrette au goût de chacun.

Et voilà un plat rapide à préparer, plein de vitamines et coloré à souhait, parfait avec un bon pain maison, pour un repas du soir léger !


vendredi 10 juillet 2015

Réponse à la Devinette de Vendredi Dernier... et une Belle Rencontre d'Eté au Jardin !

Pour cette seconde devinette sur le thème du jardin, vous vous êtes bien approchés de la réponse ! Merci à tous pour votre participation. A la différence de la précédente, personne n'a trouvé seul le terme exact, mais il suffisait de compiler vos réponses... il s'agissait bien d'une mue d'arthropode (Bravo Ambre Jade) et en l'occurrence d'une chenille (ça c'est pour Fr@nck)...Ce fut une belle rencontre avec une jeune demoiselle sauterelle verte, leptophye ponctuée, qui avait choisi notre terrasse par un chaud soir d'été pour se débarrasser de son exsuvie !


Capture d'un moment rare, une sauterelle en plein mue

Notre jeune femelle leptophye ponctuée abandonne son exsuvie sur la terrasse...

Jeune Leptophyes punctatissima et son exsuvie

Pour reprendre son chemin en trainant son petit corps encore mou, heureusement pas pour longtemps vu la température...

Jeune femelle leptophye ponctuée, tarière (organe de ponte) encore peu développée

En nous laissant matière à devinette du vendredi !

Exsuvie de Leptophyes punctatissima


L'exsuvie est le tégument (enveloppe du corps, ou "peau") du précédent stade de développement, que l'arthropode rejette lors d'une mue.

La réponse exacte, une exsuvie de sauterelle, encore un challenge à placer dans une conversation ;-)



mercredi 8 juillet 2015

La Poule Kifilosoeuf a dépouillé les Résultats du Concours des 100 articles !


La Poule Kifilosoeuf dépouille les résultats


La poule Kifilosoeuf jubile : grâce à vous RécréaNature c'est déjà plus de 100 articles et plus de 400 commentaires...Merci à vous qui avez la patience de me lire tous les jours ou de temps en temps... Merci pour vos petits mots qui font vivre le blog ;-)

A l'occasion de ce mon centième article et de la réalisation d'une recette est issue du livre Apéro dînatoire de Cyril Lignac je mettais en jeu 3 exemplaires de ce livre.


Sablés feta, parmesan basilic - Recette Cyril Lignac

Pour participer il fallait :

-  poster un commentaire sous l'article pour me signaler sa participation
- suivre la page facebook et/ou le compte Twitter de RécréaNature  ou encore être abonné sur Hellocoton (1 chance de plus par réseau suivi).

J'ai attribué une chance "fidélité" pour les inscrits à ma newsletter avant le concours.

Pour dépouiller tout cela la Poule Kifilosoeuf a utilisé random.org et les 3 heureux élus, sont donc dans l'ordre :

  1. Fr@nck
  2. Sylviane
  3. Jennifer
 
Félicitations aux heureux gagnants !
Envoyez-moi vite votre adresse par mail, pour recevoir votre lot : )

Excellente fin de semaine à tous !


dimanche 5 juillet 2015

Recette Facile et Originale pour l'Apéritif : Tapenade de Cœurs d'Artichauts, Basilic et Olives Vertes

Pour le 407ième tour sur le site Un Tour en Cuisine, je suis allée choisir une recette chez Joy, du blog Les délices sucrés et salés de Joy.  C'est sa tapenade de cœurs d'artichauts, basilic et olives vertes que j'ai choisie pour sa fraîcheur et sa simplicité, et puis aussi parce que l'apéro, c'est de saison et que j'adore le basilic ! 


Tapenade Maison de Cœurs d'Artichauts, Basilic et Olives Vertes

Pendant ce temps, c'est le principe du tour, c'est Virginie Moreau qui est venue choisir une recette de RécréaNature.

Apéro fraîcheur


 Voici la recette de Joy :


  • 6 cœurs d'artichauts
  • 200 g d'olives vertes dénoyautées
  • 1 gousse d'ail
  • 3 brins de basilic
  • 2 cuillère à soupe d'huile d'olive
  • Sel, poivre





 

Égoutter les olives vertes. Les hacher au mixeur avec les cœurs d'artichaut, le basilic lavé et effeuillé et l'ail.

Ajouter l'huile d'olive, saler et poivrer, puis mixer encore, jusqu'à obtenir une purée homogène.

Servir cette tapenade fraîche avec des gressins ou du pain maison grillé.

Si vous n'avez pas de basilic (qui est quand même pour moi la meilleure option), de la ciboulette, des feuilles de petits oignons blancs nouveaux ou du persil peuvent certainement convenir, le goût en sera juste différent.

Cela donne une recette originale, ultra-rapide à réaliser et finalement moins calorique que de la tapenade classique. Alors, conquis (e) ? 


Apéro d'été, tapenade et limonade de sureau maison


Pourquoi pas boire avec une limonade de sureau et accompagner cette tapenade avec des sablés au parmesan et basilic




vendredi 3 juillet 2015

La Devinette du Vendredi #2

Qu'est-ce que c'est ?

Rencontre de cette semaine... devinez !

Une araignée ?
Une fleur desséchée ?
Des poils de sorcière ?
Ou rien de tout cela... 

A vous de deviner ! Je vous conseille de cliquer sur la photo pour mieux voir...

Si personne n'a trouvé d'ici là, réponse la semaine prochaine, ou demain soir  sur la page Facebook ou le compte Twitter de RécréaNature pour les plus impatients !
Et pour les retardataires, n'oubliez pas, plus que 2 jours pour jouer à mon concours des 100 articles !

Bon week-end à tous