Pesto Ail des Ours, Noix et Parmesan

La saison de l'Ail des Ours touche à sa fin, il est temps de le cuisiner et le conserver ! Je vous parlais ici il y a peu de temps des herbes aromatiques de mon jardin et de quelques idées pour les cuisiner. Comme promis voici donc une de mes recettes pour utiliser l'Ail des Ours : le Pesto. Ma version est un peu différente de celles qui tournent sur les blogs depuis ces dernières semaines, puisqu'elle utilise des noix et pas des pignons de pin, c'est un ingrédient que l'on a plus facilement dans son placard...


Quelques ingrédients pour mon Pesto à l'Ail des Ours


Voici la recette pour un pot de pesto :


La recette est ultra-simple : on coupe en petits morceaux puis on mixe progressivement le tout avec un mixeur plongeant ou un blender, de puissance suffisante tout de même...

Le Pesto se conserve plusieurs semaines au réfrigérateur.

Les utilisations possibles sont nombreuses : sur des pâtes, en attendant comme le classique pesto de basilic, sur du poisson, sur de petites tartines en apéritif...


Tagliatelles au Pesto d'Ail des Ours

Pesto d'Ail des Ours en assaisonnement d'un poisson blanc

En savoir plus sur l'Ail des Ours ?
L'Ail des Ours ou Allium ursinum est une plante bulbeuse de sous-bois de la famille des Liliacées qui aime donc les sols frais en exposition ombragée. Elle développe son feuillage en mars et fleurit (fleurs comestibles) d'avril à juin, selon les conditions climatiques. Il faut utiliser l'Ail des Ours avant cette délicate floraison blanche, pour que les feuilles soient bien tendres. La partie végétative de la plante disparaît en été.
Au froissement de ses feuilles se dégage une odeur aillée qui permet de la reconnaître lorsqu'on la croise à l'état sauvage. Mais il est facile de lui réserver dans son jardin un coin ombragé où rien d'autre ne pousse !
L'utilisation de cette aromatique en cuisine devient plus courante, on l'utilise de préférence fraîche en saison, même si on la trouve aussi sous forme déshydratée. Il n'est donc plus nécessaire d'aller la chercher dans la nature, on en trouve maintenant sur internet en vente par correspondance des plants ou des graines. J'ai pour ma part acheté un plant chez un horticulteur local, dans le Maine et Loire.

Bon  appétit !

Commentaires

  1. je ne connais pas encore ce fameux ail des ours il faut que je vois à m'en procurer

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Wattoote,
    as-tu un jardin ? Si oui, n'hésites pas à en cultiver, tu en auras l'année prochaine ! Tu peux faire un troc avec des voisins, ou sur un site spécialisé en ligne. S'il n'y a pas de producteur local près de chez toi, tu peux aussi l'acheter en ligne, sous forme de plants (c'est plus sûr) ou de graines. Ou encore avoir la chance d'en trouver lors des rares marchés qui en proposent en mars. Sinon à défaut, la forme séchée se trouve dans certaines boutiques bio.
    Tous les liens correspondant sont dans mon paragraphe explicatif à la fin de l'article.
    Si tu en trouves, tu me diras ce que tu en penses !
    Merci d'être passée me voir
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
  3. Hello Céline..

    J'en ai dans mon jardin, le mieux c'est dehors qu'il faut chercher gratuitement puisque Dame Nature l'offre quant àla la conservation , le congélateur...l'alliaire est pas mal aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ambre Jade
      merci d'être passée me voir...
      Tout à fait d'accord avec toi, c'est tellement simple de récolter ainsi des végétaux non traités de plus ! D'accord aussi pour la congélation, à condition de ne pas se laisser envahir comme moi par plein de petits paquets dans le congélateur ;-)
      Bonne fin de journée

      Supprimer
  4. Ce pesto m'a l'air delicieux ! Un emplacement ombragé dis tu ! J'ai ! On en reparle :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ce pesto est délicieux et permet d'attendre volontiers que le basilic veuille bien se développer ! C'est original et le goût est fin sans être trop fort.
      Attention la première année il ne faut pas non plus prendre trop de feuille sur le plant, être patient pour ne pas risquer de l'épuiser...
      chez moi il est dans l'emplacement le plus à l'ombre du jardin, et il s'y plait, vu que c'est une plante de sous-bois.
      On en reparle avec plaisir ;-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Questions et commentaires bienvenus !

Posts les plus consultés de ce blog

DIY Sérum Visage anti-imperfections à l'Aloe Vera pour le Carnaval des Blogs et des Plantes de Mars : Recette Express

Sirop Maison Mélisse du Jardin et Citron

Que faire avec des Ecorces d'Orange ou de Citron Bio ? Astuce Cuisine #3