vendredi 31 octobre 2014

Halloween Episode 5, Dessin du Mois : La Sorcière RécréaNature !

Surprise d'Halloween, me voici ! Une nouvelle actualité pour le blog RécréaNature, avec cette rubrique, autour du dessin du mois. 

La Sorcière RécréaNature, by Alban


ça y est j'ai mon super dessinateur !
Passionné de dessin et de technologies, Alban est aussi curieux de tout. Une fois par mois, il nous offre un dessin qui illustre l'actualité autour des thèmes du blog RécréaNature.

jeudi 30 octobre 2014

Halloween épisode 4 : Fondant Chocolat et Toile d'Araignée pour Anniversaire de Sorcière

Halloween, J-1 ! Et demain, il y aura une petite surprise...Pour aujourd’hui, toujours sur le thème de la Toile d'Araignée, après le salé, le sucré : un fondant au chocolat, spécial Halloween ! Il s'agit d'une recette du hors série Maxi spécial Pâtisserie du colis de Laure, du blog Popotes et Cocottes, suite à son concours, souvenez-vous. J'y ai ajouté un glaçage au chocolat et le glaçage blanc (merci aussi à Laure) qui a servi pour les décoration du fondant et des pop cakes. Les caissettes en papier pour les Cup Cakes sont aussi de Laure. Ma petite sorcière étant née un 31 octobre, j'ai toujours des idées de thèmes pour les anniversaires avec les copines...


Mon fondant au chocolat pour Halloween et anniversaire de sorcière



Voici la recette pour 8 personnes :

  • 200 g de chocolat
  • 160 g de beurre
  • 150 g de sucre
  • 5 œufs
  • 1 cuillerée à soupe de farine


Et pour le glaçage :


  • 100 g de chocolat noir
  • 40 g de sucre glace
  • un peu de glaçage blanc ou de chocolat blanc pour la déco.


Faire fondre le chocolat avec le beurre, bien mélanger.

Fouetter les jaunes d’œufs avec le sucre, jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Incorporer la farine en fouettant.

Verser dans ce mélange le chocolat-beurre, mélanger pour obtenir une préparation lisse.

Cuire à 200°C environ 20 minutes. Le fondant doit rester moelleux à l'intérieur, et se déguste froid.

Lorsqu'il est refroidi, faire un glaçage et la décoration avec le chocolat fondu, mélangé avec le sucre glace.

Placer au réfrigérateur pendant une heure avant de déguster !!!


Pop et Cup Cakes d'Anniversaire

Les Pop et Cup Cakes sont sur une base de gâteau au yaourt maison, recette à venir !

mardi 28 octobre 2014

Halloween épisode 3 : Flans Citrouille et Fromages, Cuisson à la Multidélices

Halloween, J-3 ! Cette année encore, une de nos cucurbitacées maison a eu droit à une métamorphose "halloweenesque". Et cela m'a donné l'occasion de réaliser de petits flans citrouille et fromages pour utiliser la chair de citrouille issue de ce processus. La cuisson est effectuée avec la fonction "desserts lactés" de la yaourtière Délices, mais elle peut également s'effectuer au four, dans des moules individuels en silicone.

Citrouille d'Halloween 2014

Ma recette pour 6 petits flans :

Cuisson de la citrouille dans le lait
  • 300 g de citrouille ou potimarron
  • 1 échalote
  • 4 œufs
  • 100 g de fromage frais ail et fines herbes
  • 80 g de gruyère râpé
  • 100 ml de lait 
  • sel,muscade


 
Epluchez et coupez la chair de citrouille en petits dés,  Faire revenir l'échalote dans une poêle et ajoutez les dés de citrouille et le lait. Cuire les flans à feu moyen et à couvert jusqu'à ce qu'ils soient bien tendres (environ 10 minutes).
Transférer dans un saladier. Mixer le tout, ajoutez les œufs, la muscade et les fromages.
 
Salez et poivrez selon votre convenance.

Cuisson des flans à la yaourtière Seb Délices

Cuire 30 minutes au four dans la yaourtière sans oublier de mettre de l'eau dans le fond du bac.
Et voilà le travail !



Flans au fromages et citrouille d'Halloween

Servir avec des légumes verts, blettes ou purée de brocolis par exemple.

NB : avec le mode "dessert lactés", le centre du flan s'affaisse un peu, mais il est possible de le démouler. 

Flans d'Halloween

 Et vous, faites-vous des recettes "spécial Halloween ?"

 

dimanche 26 octobre 2014

Halloween Episode 2 : Mes Savons Maison au Potirouille

Halloween J-5 ! Pour ce second épisode, les savons sont à l'honneur ! J'ai souhaité faire un savon "fruité" aux couleurs d'Halloween à base de cucurbitacées du jardin, dont je ne manque pas, comme vous pouvez le voir ici et , pour l'explication sur les potirouilles. J'ai donc prévu mes couleurs, 2 mois avant la date fatidique, pour qu'il soit prêt en octobre. Les couleurs sont donc bien là, mais me suis laissé prendre par la trace, et n'ai pas obtenu ce que je voulais en terme de motifs... j'ai donc du changer mes plans !


Mon Savon Maison #5 : Potirouille, Sésame noir et Charbon Actif


Voici la recette :

Surgraissage 5 % - dilution de la soude avec le  jus de potirouille

Ajouts à la trace :

Argile rouge et Charbon végétal activé en poudre + vitamine E 
50 g d'huile de pépins de courge bio soit un surgraissage additionnel de 5 %.

Verdict :
Mon savon maison au potirouille ne contient ni fragrance ni huiles essentielles, les enfants pourront donc se laver avec ! L'odeur est celle de mon huile de sésame noir (la même que j'utilise pour cuisiner ;-) qui est plus odorante et goûtue que celle de sésame blond et persiste bien dans le savon. Extrêmement doux à l'usage (le potiron y est-il pour quelque chose ? mais sans doute l'argile aussi) ce savon mousse bien, avec de grosses bulles (et la mousse n'est pas noire, promis...)

Et pour finir les petits savons citrouille fait avec mes moules "Halloween" :


Amusez-vous bien pour Halloween et à bientôt pour une prochaine recette !


vendredi 24 octobre 2014

Halloween Episode 1 : Mon Velouté de Potimarron et Panais

Halloween, J-7 ! Je vous présenterai au cours de cette semaine, quelques créations culinaires et cosmétiques (naturelles bien sûr) sur le thème d'Halloween. Pour ce premier épisode, le défi lancé par Cuisine Cool à l'occasion d'Halloween m'a inspirée. Il s'agissait de concocter une recette amusante, simple et facile avec au maximum 3 ingrédients !



Une recette amusante, simple et rapide pour Halloween
 



Voici mes 3 ingrédients :


Potimarron et Panais : légumes "anciens" au goût du jour !
  • un petit potimarron
  • 3 panais
  • 2 cuillerées à soupe de crème fraîche épaisse (entière bien entendu).








Peler les panais. Couper le potimarron en quartiers et retirer les graines. Ne pas l'éplucher.
Mettre cuire les légumes dans 1 litre d'eau salée, environ 12 minutes à la cocotte minute.

Mixer le tout avec un mixeur plongeant, ajuster la consistance en ajoutant un peu d'eau si nécessaire, une touche d'épice si besoin.

Et c'est tout !

Verdict :

J'adore cette soupe ! La préparation est ultra-rapide, totalement dans l'esprit du défi lancé par Cuisine Cool. Les saveurs des deux légumes se marient parfaitement, donnant un ensemble d'une grande finesse. Il est superflu d'ajouter quoi que ce soit...

La toile d'araignée est dessinée avec de la crème de vinaigre balsamique.

Une bonne façon de faire manger de la soupe aux enfants

J'espère qu'elle vous plaira et que vous m'en direz des nouvelles !

jeudi 23 octobre 2014

Mes Fleurs d'Octobre, Dahlias et Cosmos

L'automne n'est pas ma saison préférée, c'est peu de le dire ! Mêmes toutes mes cucurbitacées bien oranges, à l'apogée de leur beauté, et les bons petits plats qui s'en suivent n'arrivent pas à me faire oublier que dorénavant les jours sont plus frais, plus humides, bref les prémisses de l'hiver sont là ! Mais cette année, j'ai trouvé de la beauté même sous la pluie dans les fleurs du jardin toutes mouillées... Voyez plutôt par vous-même, bonne balade !

Dans mon jardin un grand Dahlia décoratif rose...
...et un autre Dahlia tout humide


Mes dahlias sont biens humides...


Petit dahlia "Pompon" en mélange de couleurs

Quant aux cosmos, ils ruissellent littéralement !


Cela n'empêche pas Monsieur Papillon et Monsieur Bourdon de se donner rendez-vous sur un massif, dès que le soleil réchauffe un peu l'atmosphère (enfin...à travers les nuages quand même !)


Papillon Cuivré Commun et Bourdon sur un massif de Cosmos



lundi 20 octobre 2014

#DIY - Variations autour de mes Yaourts Maison et Bio - Astuce Cuisine #1

C'est drôle j'en parle souvent de mes yaourts maison... et parfois dans des situations inattendues... Sûrement parce que leur goût et inégalable ! Et moi qui avait un a priori négatif sur les yaourts maison, ayant peur qu'ils soient "filants", avec de la "peau" et qu'ils sentent trop le lait (!) me voici devenue accroc au yaourt maison depuis que je me suis offert ma yaourtière, il y a plus de 4 ans maintenant. Vous verrez, si vous tombez dans les yaourts maison, c'est sûr, vous ne pourrez plus vous en passer !


12 yaourts maison en yaourtière (Multidélices)


Et voici ma recette : pour 12 yaourts maison
  • 1 litre et demi de lait UHT bio et français bien sûr - je prends du lait demi-écrémé, mais vous pouvez prendre du lait entier...
  • l'équivalent de 1 à 2 pots de yaourt de lait en poudre (écrémé, ça va aussi)
  • 1 yaourt bio du commerce de DLC longue (veiller à le prendre sans aucun additif, juste lait, lait en poudre et ferment)
  • plus de quoi personnaliser tout ou une partie des yaourts, si vous le souhaitez

Mettre le lait en poudre et le yaourt dans un grand pichet de 2 litres à col large. Ajouter un peu de lait. Mixer à l'aide d'un mixeur plongeant, puis ajouter progressivement le reste du lait, en mixant régulièrement. Mettre dans les pots immédiatement (je fais en 2 passages, pour bien répartir la préparation de façon homogène) puis fermer le couvercle. Si elle est programmable, régler idéalement la yaourtière sur 10 heures,  (ou allez jusqu'à 12 maximum si vous voulez faire la grasse mat').

Si vous suivez mes actuces, vous obteiendrez une recette quasiment toujours reproductible, à condition de prendre des matières premières d'excellente qualité.

Mes astuces de base
  • Ne surtout pas oublier le lait en poudre, la consistance est en grande partie du à lui, sinon vos yaourts seront "filants"...
  • je vous conseille le lait UHT bio, les expériences au lait de ferme "cru" s'avérant souvent plus compliquées
  • Bien utiliser un mixeur plongeant, c'est uniquement cela qui évite d'avoir une "peau" en surface

Mon astuce supplémentaire : 

J'utilise un nouveau yaourt du commerce à chaque fois. Pourquoi me direz-vous, on perd ainsi l'intérêt des yaourts maison, puisqu'on pourrait en refaire à plusieurs fois avec le même ferment ? Mais pour ma part, je fais des yaourts maison pour le goût avant tout, pas pour l'économie... Donc je privilégie l’hygiène. En effet, à la maison on n'atteint jamais l'asepsie du niveau industriel, et par expérience je trouve que les yaourts se conservent mieux ainsi (et dans tous les cas, environ 5 à 7 jours maximum). J'ai aussi essayé des ferments en sachet, mais je trouve que le résultat est moins reproductible. Si on réutilise les yaourts fabriqués avec je trouve que l'on a dès une ou deux tournées une modification du goût.


Ma Yaourtière Multidélices 12 pots

Ma yaourtière :

J'utilise une yaourtière qui me permet de faire 12 yaourts ou desserts lactés d'un coup... pratique pour les familles ! En effet chez nous la consommation de yaourts maison est importante : au moins un par jour pour moi (tous les matins déjà) et de temps en temps cela fait un dessert du soir (et 4 de partis d'un coup), cette machine me rend donc bien service !
Son autre avantage est de disposer d'un réglage du temps, ce qui fait que je met 10 à 12 heures pour mes yaourts, au lieu de 8 heures programmées dans la plupart des yaourtières classiques.
J'y fais également d'autres types de recettes comme ici, et elle permet aussi de faire des desserts lactés, mais on verra cela une prochaine fois !
Sinon avec moi la "Multidélices" porte bien son nom : je peux ainsi parfumer quelques pots avec des ajouts pour les enfants...

Et ces variations, alors ? 

Bon, je ne vais pas toutes vous les dévoiler d'un coup ! Il faut en laisser pour la prochaine fois...En voici 2 toutes simples :
  • Ajouter par pot 1 cuillerée à café de cacao et une demie cuillerée à café de sucre glace, bien mélanger. Et voici un "yaourt au chocolat" rapide et peu calorique qui plaît aux enfants !
  • Mettre au fond des pots avant de verser la préparation un peu de confiture de lait ou de crème de marron pour petits ou grands gourmands (ça marche aussi avec de la confiture de fruits maison bien sûr)... vous m'en direz des nouvelles !

Et vous faites-vous vos yaourts maison ?




vendredi 17 octobre 2014

Sérum Tenseur Contour des Yeux en roll-on pour peaux mixtes

Jusque très récemment je n'avais jamais mis de contour des yeux, n'en ressentant ni le besoin ni l'envie. Et, depuis que je me suis lancée dans la cosmétique home-made, j'ai découvert sur les sites et blogs que je fréquente le principe du "layering". Je me suis donc appliquée à créer progressivement des recettes qui me convenaient, pour les différentes étapes de ma routine visage. Cela tombait bien car j'étais arrivée à un moment où je ne trouvais plus du tout dans le commerce des produits qui me satisfaisaient.

J'ai donc testé en guise de sérum, avec un effet anti-âge et tenseur, cette recette à l'aloe vera en changeant juste l'hydrolat. Elle me servait aussi de contour des yeux le soir. J'en ai fait 30 ml, puis j'ai eu l'impression qu'elle ne se conservait pas bien et je l'ai donc abandonnée. Mais j'ai trouvé que la texture gel était sympa, pas de sensation huileuse ou collante, pas d'effet comédogène, un effet hydratant qui se fait oublier et une sensation de peau "satisfaite" (quant à l'effet "repulpant" il ne faut pas exagérer quand même, mais qui peut y arriver ? ;-)

En cherchant un gel contour des yeux sur le site d'Aroma-zone, j'ai trouvé cette recette. Comme d'habitude, je l'ai modifiée un peu, et voilà ce que ça donne :

DIY Gel Contour des Yeux en roll-on pour peaux mixtes :

  • Hydrolat d’hamamélis (tonique, purifiant et raffermissant) 88,9%
  • Gomme d'acacia (gélifiante et liftante) 5%
  • Acide hyaluronique (hydratant et anti-âge) 0,5%
  • Extrait concentré d'Edelweiss bio (anti-oxydant et apaisant) 5%
  • Cosgard (conservateur) 0.6%

Il faut mettre dans un bol l'hydrolat avec les poudres, bien mélanger. Laisser reposer un peu puis mélanger à nouveau. Ajouter l'extrait d'Edelweiss puis le Cosgard en mélangeant bien entre chaque ajout. Mettre dans le roll-on à l'aide d'une seringue.


Mon Sérum Tenseur Contour des Yeux en roll-on fait maison


Verdict après 8 jours d'utilisation : 

La texture est fraîche et non collante, elle hydrate bien. Pour l'effet sur le contour des yeux, l'effet défatiguant existe mais en dehors de ça je n'attends pas vraiment de miracle, on verra dans quelques semaines... S'il existe un vrai effet "anti-âge", je pense qu'il ne peut être que préventif... mais c'est une autre histoire !

A part ça le format en roll-on de 10 mL est très pratique à glisser dans une trousse de toilette, quand on se déplace pas mal, c'est top !

Et vous, utilisez-vous ou avez-vous déjà fait vous-même un contour des yeux ?


dimanche 12 octobre 2014

Potimarron farci au bacon... pour changer de la soupe !

Les blogs de jardin parlent quelquefois de cuisine et les blogs de cuisine de jardin... eh oui il faut bien assaisonner les produits de saison comme les potimarrons... et les faire manger aux enfants qui se lassent vite de la "soupe orange " ! J'ai été inspirée par une recette de pâtisson trouvée sur le blog de Mon Jardin en Moselle et voici donc une idée pour cuisiner le potimarron, comme maintenant vous savez que je n'en manque pas !

Un potimarron farci pour réchauffer les soirées d'automne

La recette (dîner léger pour 4 personnes, dont 2 enfants) :
  • un gros potimarron (ou plusieurs petits)
  • 100 g d'allumettes de bacon
  • 80 g de fromage râpé
  • 2 gros œufs
  • noix de muscade
Couper le chapeau du potimarron et vider ses graines. Creuser un peu la cavité en fins copeaux et réserver la chair.

Le potimarron une fois vidé de ses graines

Mélanger les différents ingrédients de la farce (bacon, fromage, œufs) et les copeaux de chair de potimarron. Ajouter la muscade. Il n'est pas nécessaire de saler, du fait de la présence de l’œuf et du bacon.

Les différents ingrédients de la farce
La farce une fois mélangée











Cuire avec le chapeau à part, environ 40 minutes à 190°C, selon votre four.

Couper le potimarron en morceaux et partager entre les convives. La chair, bien cuite, a la texture et le goût de la châtaigne !

Potimarron farci au bacon et sa petite salade de mâche et roquette

Servir avec une salade de mâche, et miam, miam !


jeudi 9 octobre 2014

Cucurbitacées d'automne...

Ne donnent-elles pas envie ces belles cucurbitacées, cueillies sous le soleil d'un dimanche d'octobre ? Il était temps de les cueillir, avant le déluge de cette semaine. Mes courges ont mûri tout l'été, après s'être semées toutes seules pour la plupart, en tous cas pour les "potirouilles" comme on les appelle à la maison. Elles apprécient manifestement le gîte et le couvert que nous leur offrons : une terre bien arrosée d'Anjou, une exposition sud et un bon drainage, du compost ou du fumier selon les arrivages.



Potimarrons et Courge de Nice semés à gauche, potirouilles à droite

Les potimarrons, dans les Cucurbita maxima dont font partie les potirons, ont ma préférence pour la finesse de leur chair, sont des graines achetées. 


Une courge de Nice (Cucurbita moschata), une des dernières survivantes qui nous rappelle l'été (en admettant que nous en ayons eu un cet année;-). Nous les mangeons habituellement plus jeunes, comme des courgettes, dont elles diffèrent par leur goût un peu plus sucré et leur chair plus ferme. Mûres, elles atteignent facilement les 60 cm de long, et presque sans graines sauf dans la partie renflée. Elles restent fermes et comestibles (en soupe) plus de 6 mois après cueillette ! Testé plusieurs fois de suite lorsque l'on oublie d'en ramasser une dissimulée l'été sous un feuillage exubérant...
  
Courge de Nice

Voici donc de nombreuses recettes en perspectives, et peut-être quelques décorations d'Halloween, qui sait ?

Selon vous, potiron ou potirouille ?

dimanche 5 octobre 2014

Connaissez-vous La Ruche Qui Dit Oui ?

Une Ruche a ouvert en septembre dans notre village,  j'avais hâte que la première vente ait lieu. Ce fut fait il y a 8 jours, j'ai pu alors accéder aux premiers produits disponibles, passer ma commande et goûter tout ça. Mais ces ruches alors, comment ça marche ?

Le principe est un peu le même que celui d'une AMAP : favoriser les producteurs locaux en vente directe et donner l'occasion aux membres de consommer de bons produits de saison en privilégiant une provenance locale. Mais avec une différence majeure : pour les membres de la Ruche qui dit Oui il n'y a pas d'abonnement ou de livraison obligatoire tous les 15 jours : on commande par internet les produits disponibles chez les producteurs locaux affiliés, on règle en ligne et on vient chercher sa commande le jour de la distribution.

Échalote, pain et fromage de chèvre, agriculture biologique


Voyons ce qu'il y avait dans mon panier :

  • 250 g d'échalotes
  • un petit fromage de chèvre mi-affiné
  • une courge spaghetti d'environ 1.6 kg
  • un gros pain au levain de 1kg
  • 2 pots de miel de tournesol de 500g chacun.

Miel de Tournesol
Courge spaghetti



Et tout ça pour quel prix ?

Le coût de mon panier était de 24.5 €. Pour d'excellents produits me direz-vous.

La plupart des produits sont issus de l'agriculture biologique, un onglet permet de les sélectionner exclusivement. On choisit les produits dans une liste, avec les prix affichés au kg. Cela permet de comparer avec les prix du commerce. Et cette fois-ci la comparaison n'était pas à l'avantage de la Ruche. En effet les produits sont bio ce qui est bien, et donc beaucoup plus chers que ce que l'on peut acheter en production "standard". Et cela ne s'arrête pas là : une comparaison avec les légumes bio origine France de mon drive au supermarché local a montré sur cette première commande un surcoût de 10 à 20 % selon les références (ce qui explique que je n'ai pas pris beaucoup de légumes).

D'où vient donc ce prix ? Sans doute des frais de transport et du temps passé pour livrer de faibles quantités (mais le producteur choisit dans ce système la quantité minimale à partir de laquelle il livre). Également de la marge du site et de la personne qui tient la ruche : environ 8% chacun.TVA déduite et hors coût de transport, le producteur marge donc à près de 80%, soit une marge que l'on devine de très loin supérieure à celle octroyée par le circuit de distribution classique. Plus d'infos ici.


Ce que j'en pense finalement ?

Je continuerai probablement d'acheter certains produits dans notre "Ruche", car cela permet d'avoir près de chez soi des produits que l'on ne trouve pas facilement en supermarché, comme du bon miel par exemple. Et surtout  je crois à l'intérêt de la vente directe : l'impact environnemental est bien moindre, et connaître les producteurs peut rassurer sur la qualité des produits.

Pour moi, avec un emploi du temps chargé et très variable, le système est intéressant et plus adapté que celui des AMAP : pas d'abonnement, paiement en ligne...
En revanche il y a quand même quelques contraintes : on ne choisit pas la date et les horaires de distribution, le choix est parfois limité, et surtout les prix semblent permettre de rémunérer le producteur correctement, mais le consommateur ne s'y retrouve pas vraiment !

 A l'heure ou le consommer "made in France" revient à la mode, la vente directe et les "Ruches" ont certainement de beaux jours devant elles...mais à condition d'être raisonnables en terme de prix pour toucher le plus grand nombre !

Et vous, avez-vous une expérience de vente directe à partager ?