dimanche 22 janvier 2017

Soupe Courge de Nice et Champignons de Paris #ZéroDéchet

J'ai adoré cuisiner les restes avec cette soupe de Courge de Nice aux champignons de Paris... Une courge de Nice cultivée l'été dernier (et oui elles se gardent tellement bien, la courge de Nice est vraiment un de mes légumes fétiches), et une poignée de champignons de Paris qui s'ennuyaient au frigo... Cela nous donne une soupe facile à faire, bien rassasiante et idéale pour une soirée d'hiver, bien froide comme en ce moment...


Soupe Courge de Nice et Champignons de Paris, cuisinée avec des restes


Voici la recette :

  • une petite courge de Nice (pas une grosse comme sur la photo ;-)
  • un reste de champignons de Paris, cuits ou crus
  • 2 échalotes
  • quelques cuillerées à soupe de crème entière, ou de crème de soja
  • sel de Guérande
  • poivre du moulin
  • herbes de Provence
  • facultatif : persil frais et quelques noix pour présenter


Une recette qui réchauffer : Soupe Courge de Nice et Champignons de Paris

Éplucher (à l'aide d'un castor, c'est le plus pratique pour selon moi, pour ces courges à peau dure) la courge de Nice et la découper en tronçons. La cuire 10 minutes à la cocotte minute avec 1 cuillère à café de sel de Guérande. 

Pendant ce temps,  faire revenir les échalotes dans un peu d'huile dans une poêle. Quand elles deviennent translucides ajouter les champignons émincés (cuire ou réchauffer le temps qu'il faut selon que vous utilisez un reste de champignons crus ou cuits), puis ajouter la crème et faire réduire un peu l'ensemble. Ajouter les herbes de Provence, poivrez.

Mélanger avec la courge, mixer au mixeur plongeant, rectifiez l'assaisonnement.

Servez bien chaud et régalez-vous !

La soupe est un plat idéal pour donner une nouvelle vie à toutes sortes de petits restes qui encombrent le frigo, quelle est votre recette préférée à vous ?


mercredi 18 janvier 2017

Une Grelinette Personnalisée pour Promesses de Potager Bio et Durable

Pour patienter durant ce mois de janvier gris et froid et attendre l'heure des semis puis des plantations... Mon Homme m'a fait une surprise utile, et colorée... Elle est fabriquée en France, puis personnalisée pour la surprise bien sûr, rose et à mon nom :)


Ma grelinette personnalisée, surprise de janvier


Je vous présente ma nouvelle grelinette !

La grelinette (rose) est un outil indispensable pour le (la) jardinier (ère) bio. On sait maintenant que retourner la terre sur une grande profondeur est une hérésie, car on y enfouit alors les matières utiles et on déstructure le sol. Et ça m'intéresse bien, moi, de ne pas avoir à bêcher le sol !!! Sauf exception (comme une première mise en culture ou un sol très compacté suite à une construction neuve par exemple) ça ne vaut pas le coup de se fatiguer pour rien ! Croyez-moi, j'ai testé dans mon jardin... on préserve mieux la biodiversité et en plus on ne se fait pas mal au dos, car on reste droit ! 


Une grelinette toute neuve, promesse de potager

Mais alors, comment faire pour que le sol soit moins dur si on ne retourne pas la terre ?

Et bien c'est là que le paillis intervient. Le paillis est fait  de foin ou de paille, (d'où son nom ;-) de "déchets" de tonte, de coupe de haies, de BRF, de compost jeune... Il permet d'éviter l'évaporation l'été, de limiter le lessivage du sol par la pluie et les dégâts du gel en hiver. Il se décompose progressivement, servant aussi d'amendement, et le sol devient progressivement plus riche et plus meuble (en 2 ans les résultats sont déjà convaincants).

On mélange les différentes sortes de légumes, on pratique la rotation des cultures. 

Pas de produits chimiques, mais, ça normalement y'a même pas besoin de le dire.

On évite aussi de laisser le sol à nu, ce qui favoriserait son lessivage. C'est donc paillis ou culture, pourquoi pas d'engrais verts.

Et puis on amende aussi avec ce fameux compost maison, bien sûr...


Ma grelinette personnalisée

Et la grelinette, elle, permet d'aérer le sol, de le décompacter sans le déstructurer !


Et puis, avec ma grelinette, j'ai les graines qui vont bien :)

Ce sont des semences biologiques et biodynamiques, elles sont locales puisqu'elles viennent de notre département. Et j'en ai 20 sortes différentes quand même : des choux chinois et kale, des tomates, des courges, des courgettes, des oignons, du tétragone, des scorsonères, du persil tubéreux... et j'en oublie encore !


Mes graines Germinance, locales biologiques et byodynamiques

Alors je vous le promet, ce printemps, on ne va pas s'ennuyer :)

Et pour vous, quels projets de jardin en 2017 ?




mercredi 4 janvier 2017

#DIY Shampoing Solide Fortifiant pour Cheveux Blonds au Miel et aux Poudres de Plantes - #Recette Facile

Mon premier article de l'année est une recette cosmétique, car en 2016 je suis devenue vraiment adepte des shampoings solides. J'en fait maintenant régulièrement et n'utilise plus que ça, avec de temps en en temps pour compléter un masque au yaourt ou au henné neutre.

Shampoing Solide Fortifiant au Miel et aux Plantes pour Cheveux Blonds


Ingrédients :

  • Infusion de camomille 25% (apaisante et reflets dorés)
  • SCI 25 % (tensio-actif)
  • SLSA 15 % (tensio-actif)
  • Henné neutre 10 % (fortifiant et gainant)
  • Poudre de guimauve 5 % (conditionnant)
  • Rhapontic 5 % (reflets dorés)
  • Miel liquide 5 % (conditionnant et éclaircissant)
  • Beurre de sal 5 % (nourrissant et durcit le shampoing)
  • Maca vital 2 % (fortifiant)
  • Pro vitamine B5 2 % (fortifiant)
  • HE de pamplemousse 2 % (assainissante et tonifiante)

Partir sur une base de 100 g par shampoing environ (comme ça le calcul est facile;-)


Réaliser une infusion de camomille très forte. Dans un récipient maintenu au bain-marie, mélanger (pas de couvert en métal ou de fouet) les tensio-actifs avec le volume correspondant d'infusion dans lequel vous aurez préalablement dilué le miel. Ajouter ensuite les différents actifs, en mélangeant bien entre chaque. Hors du feu, terminer par le Maca vital, la Pro vitamine B5 et l'huile essentielle.

Mettre immédiatement dans des moules en silicone, en tassant bien à l'aide d'une maryse, et en lissant le dessous autant que possible.

Réfrigérer pendant 48 heures avant la première utilisation, pour bien durcir le shampoing.


Verdict :

Ce shampoing a une texture parfaite, il mousse bien et laisse les cheveux tous doux et faciles à démêler grâce à la poudre de guimauve. Comme c'est un shampoing et pas un masque, les reflets potentiels sur les cheveux sont minimes. Il est "zéro déchet".Son seul inconvénient est son odeur très verte encore assez marquée de henné neutre, que l'huile essentielle de pamplemousse peine à masquer. Mais pour ma part, ce n'est pas une odeur qui me dérange. J'en referai donc avec cette recette !